Les byoutes

et les Ghroufs

 

Les Byoutes (au niveau patio) et les Ghrofs (à l’étage) sont des pièces principales d’habitation. Représentées de la même manière, elles différent dans leur appartenance à tel ou tel niveau de la demeure.

De forme longitudinale souvent accentuée, conditionnées en cela par la longueur limitée des solives ou des rondins de bois de genévrier qui supportent le plancher, elles sont

revêtues d’une belle céramique à thème floral ou géométrique, et sont surélevées d’une marche par rapport au S’hine.

Elles sont organisées autour d’un centre axial, qui joint la porte d’entrée au K’bou, élément de permanence très fort qui marque une centralité, maintes fois affirmée.

Deux espaces latéraux marqués chacun par un axe défini par la fenêtre, en général basse, donnent sur le patio et lui font face, une doukana (placard) avec un arc en anse de panier.

Ce sont le K’bou et les doukanates qui ressortent en saillie vers l’extérieur (la rue) pour obtenir un jeu d’encorbellements, volumes sortants et rentrants au gré de la forme de la parcelle pour former cette expression extérieure si belle qui définit les parois de la rue.